1664, quatre chiffres qui moussent.

Publié le par Elfe

1664.jpgAvertissement : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

 

1664 ! Quel drôle de nom pour une bière. Et pourtant cette bière est entrée dans notre consommation courante. Elle possède même son diminutif : 16.

Hep barman, servez moi une 16 pression !!!!

 

De plus l’image de la 1664 ne donne pas forcement une impression populaire contrairement à la brasserie créatrice. Eh oui car 1664 est née dans la brasserie Kronenbourg.

La Kronenbourg que l’on surnomme la Kro est marquée par certains clichés, une bière de gamme moyenne, plutôt chantier que salon, plutôt consommation courante que dégustation.

Si un jour vous faîtes le tour des bars à bière, cherchez la petite bouteille de Kro. Je vous souhaite bon courage pour en trouver une. Pourtant une bière sur cinq consommés en France est une Kro.

 

Mais voilà chez Kronenbourg, il y a ‘la 1664’, une image plus sophistiquée, un habillage plus élégant. Il faut aussi reconnaître que la 1664 à eu le temps de se faire une place chez les consommateurs puisqu’elle existe depuis 1952. Deux années événement pour une seule bière !

 

Vous me direz : Mais que se cache-t-il sous ce patronyme 1664 ? Et qui a-t-il de particulier à l’année 1952 ?

 

Pour l’explication du nom, il faut remonter aux origines de la brasserie Kronenbourg. Et hop un saut dans le temps et nous voici en 1664.

Cette année là, un jeune tonnelier-brasseur décide de fonder sa propre brasserie en plein cœur de Strasbourg (France). Ce jeune homme s’appelle Jérôme Hatt et sa brasserie ‘Le Canon’. Professionnel et passionné, Jérôme Hatt rejoint la corporation des tonneliers et obtient son diplôme de Maître Brasseur le 9 juin 1664. Vous commencez à voir la relation ?

 

La brasserie ‘Le Canon’ prospère à travers le temps et les techniques de fabrication et conservation de la bière évoluent aussi. En 1850, les descendants de Jérôme Hatt transfèrent la brasserie sur les hauteurs de la ville de Strasbourg. Plus précisément à Cronenbourg.

 

Vers 1922, la famille Hatt achète le prestigieux restaurant « Le Grand Tigre » et lance pour l’occasion la bière ‘Tigre Bock’. Cette bière devient vite numéro 1 sur le marché français.

Toujours à la pointe de l’innovation et de la qualité, la brasserie de la famille Hatt s’envole vers les plus hauts cieux du succès.

En 1947, la marque ‘Tigre Bock’ est remplacée par ‘Kronenbourg’ avec un K. L’idée étant de donner une image de qualité allemande aux consommateurs en jouant sur la consonance germanique, car chacun sait que les bières d’outre Rhin sont réputées pour leurs caractères.

 

Et nous arrivons à l’année 1952, date de création de la ‘Kronenbourg 1664’. C’est à l’occasion du couronnement de la Reine Elisabeth II d’Angleterre que cette nouvelle bière fait son apparition. Et pour marquer cette date importante, il fallait une autre date importante : l’année de création de la brasserie familiale mais aussi l’année du diplôme de Maître Brasseur de son fondateur. Good Save The Queen and the Beer.

Rien ne fut oublié, une bière de qualité, un habillage de type royal qui lui vaudra le surnom de ‘Col Blanc’ et un nom remarquable, 1664.

 

Aujourd’hui Kronenbourg est une des plus grandes brasseries française et un leader sur le marché européen qui regroupe différentes marques de bières.

Entre 2004 et 2006, le designer Philippe Starck à imaginer divers objets de collection aux couleurs de la 1664 : verre, bouteille, décapsuleur, lampe, sceau à champagne, etc.

Enfin ‘la 1664’ reçue la médaille d’or en 2004 et 2005 au ‘Brewing Industry International Awards’ et fut élue Champion Beer en catégories bière blonde en pression au ‘International Lager Competition’.

 

Si vous voulez encore plus d’info : www.brasseries-kronenbourg.com

 

Tigre-Bock.jpg  

Kronenbourg.jpg

 








Et une petite chanson en guise de conclusion :

 

J’ai deux amours la Kanterbrau et la Kronenbourg

La Kanterbrau pour faire dodo

Et la Kronenbourg pour faire l’amour.

 

Elfe

Publié dans Alcools

Commenter cet article