AUDI, les seigneurs des anneaux.

Publié le par Elfe

Audi.jpgIl est toujours impressionnant de voir des marques renaître de leurs cendres. Ce n’est jamais facile de repartir de zéro et de revenir sur le devant de la scène. Tomber dans l’oubli et petit à petit remonter vers le succès pour s’installer dans les premiers rangs.

 

La marque AUDI en est un exemple passionnant. Son histoire est digne d’une fiction, on y trouve la passion d’un homme, la trahison, le succès et la faillite, les mauvais choix et l’oubli, la renaissance et le happy end.

 

Afin de bien comprendre la saga de la marque AUDI, il faut s’intéresser à son créateur et son parcours car son destin et lié pour toujours à la marque.

 

August Horch (1868-1951) né dans une petite ville ballotée entre la France et l’Allemagne. Au cours de nombreux voyages, il apprend le métier de forgeron. Mais August se passionne pour l’automobile, secteur en plein essor à l’époque. Dès lors il entame des études techniques et décroche un emploi d’ingénieur chez un constructeur plein d’avenir : Mercedes-Benz.

Bon employé et passionné, August gravit les échelons et acquiert des responsabilités au sein de l’entreprise vers 1896.

Mais Horch, qui est un novateur, commence à rencontrer des divergences avec les dirigeants de Mercedes-Benz. En 1899, il quitte l’entreprise pour fonder la sienne.

Il crée la société HORCH & Cie à Cologne (Allemagne) et lance sa première automobile en 1900. En s’installant à Cologne, il vise le marché des voitures sportives et de luxe.

 

Dans le courant de l’année 1903, August déplace le siège de la société à  Zwickau en Basse-Saxe. La marque Horch & Cie commence à connaître un certain succès et l’entreprise progresse vers le succès.

Malheureusement, August Horch est un inventeur, un ingénieur passionné mais pas un renard de couloir, et ne voit pas arriver les manigances de son entourage.

 August-Horch.jpg

                                               August Horch


Le 16 juin 1909, August Horch est brusquement débarqué par le conseil d’administration de sa propre entreprise. Le directeur technique, Fritz Seidel, et le directeur commercial, Heinrich Paulman, accable August sur quelques revers insignifiants de la marque pour provoquer son éviction et prendre sa place. Mais August Horch n’est pas homme à se laisser écraser et assure à ses détracteurs qu’il sera de retour sur le marché automobile plus vite qu’ils ne le pensent.

Connaissant les capacités de Horch, les deux acolytes s’empressent de faire déposer tous les noms de marques automobiles pouvant comporter le nom de Horch ainsi que les dérivés possibles, soit presque 26 noms différents, même le nom de Horch fut protégé.

 

August Horch se retrouve dépossédé de son entreprise et de son nom. Sans attendre, il recrée une société non loin de son ex-entreprise et lui donne le nom d’August Horch Automobil Werke. Nombre d’employés de Horch & Cie vont le rejoindre dans sa nouvelle aventure. Toutefois, les dirigeants de Horch & Cie qui comptent vivre sur l’héritage d’August font intervenir la justice pour faire fermer Horch Automobil à cause de la proche homonymie.

 

August Horch décide de changer le nom de sa firme. Il a l’idée de traduire son patronyme en latin. Le nom de Horch est issu du mot Hören qui signifie « Ecouter » en allemand, en latin cela devient Audi « Ecoute ». L’entreprise prend donc le nom d’AUDI Automobil Werke Gmbh. De plus Audi sera la contraction d’Automobile Union Deutschland Industrie.

Dans les années 1910, Audi crée de nouveaux modèles qui permettent à la marque de percer le marché. Audi se lance aussi dans le sport automobile et devient un leader aux côtés de Mercedes. August Horch s’investit personnellement dans les compétitions et finit par être reconnu pour ses qualités d’ingénieur et de constructeur fiable.

 

Mais August Horch s’emballe et fait de mauvais choix en lançant la marque sur le secteur des voitures de luxe. La crise de 1929 frappe l’entreprise de plein fouet qui accumule les difficultés financières. Finalement la société Audi est reprise par un autre constructeur du nom de DKW. Mais les dirigeants de DKW ne souhaitent pas effacer le nom d’Audi et l’entreprise conserve son patronyme.

 

Avec l’arrivée des nazis dans les années 1930, l’industrie automobile allemande est obligée de se restructurer. De toute façon la crise économique ne laisse guère le choix aux constructeurs s’ils veulent survivre. En 1932, quatre marques vont fusionner : Audi, DKW, Wanderer et Horch & Cie (la première entreprise de Horch). August Horch apprécie cette fusion qui est une petite vengeance personnelle contre ceux qui l’avaient évincé, puisqu’il devient le président du conseil de surveillance de la firme.

Le nouveau groupe prend le nom d’Auto Union et installe le siège de la société à Chemnitz dans l’ouest de la Saxe. Afin de symboliser les quatre marques qui ont fusionné, un logo est crée pour l’occasion. Ce logo représente quatre anneaux métallisés entrelacés.

 

Avec la seconde guerre mondiale, Auto Union participe activement à l’effort de guerre comme la plupart des constructeurs allemand de l’époque.

La défaite du IIIème Reich plonge la marque Auto Union dans un gouffre, les alliés démantèlent tout ce qui n’a pas été rasé par les bombardements, et le reste des usines se retrouvent sous contrôle Soviétique.

 

Il faut attendre 1949 pour voir redémarrer l’activité de l’entreprise qui a basé ses locaux à Ingolstadt en Bavière. L’activité reprend d’abord par la fabrication de pièces détachées et de l’entretien de véhicules puis par une production de petites voitures sous la marque DKW.

 Les-logos-Audi.jpg

En 1958, Mercedes-Benz rachète le groupe pour finalement le revendre à son concurrent Volkswagen en 1964. Allez savoir pourquoi, le constructeur Volkswagen ressuscite la marque Audi et conserve le logo des anneaux entrelacés. La marque végète quelque peu jusqu’en 1969 où Audi absorbe la marque NSU pour devenir AUDI-NSU. En 1977, NSU disparaît définitivement au profit d’Audi qui commence à connaître un certain succès commercial.

Mais c’est à l’aube des années 80 et avec l’arrivée de Ferdinand Piech dans le groupe qu’Audi va connaître une nouvelle ère qui va l’emmener vers les plus hauts succès.

Ferdinand Piech n’est pas un amateur, c’est le petit fils de Ferdinand Porsche et l’ex directeur du service compétition de la marque de son grand-père.

Ferdinand Piech souhaite dépoussiérer l’image d’Audi et concurrencer Mercedes et BMW. Il mise sur de nouvelles technologies, un renouvellement permanent de la gamme, des options et un meilleur équipement.

 Ferdinand-Piech.jpg

                                             Ferdinand Piech


Dès lors, Audi commence à surfer sur la voie du succès et retrouve son image de marque. Audi en profite pour moderniser son logo, d’abord en 1985 puis en 1995 pour arriver à sa forme actuelle : quatre anneaux métallisés entrelacés avec le nom de la marque écrit en rouge juste en dessous.

 

Aujourd’hui Audi  fait partie du cercle très fermé des véhicules de très haut gamme et continu son ascension vers les sommets de la gloire automobile.

Petit Bonus, une pub pour l'Audi A4 quattro.

 


Pub Audi A4 Quattro Chien Dog


Elfe

Publié dans Automobiles

Commenter cet article

Geoffroy 26/04/2010 08:49


Merci ! Possible de se contacter par e-mail ? g.barre@a3com-etik.com


Geoffroy 21/04/2010 17:07


Audi et son histoire sont très intéressants. J'ai fait récemment una rticle sur la signification du logo Audi, que peu de gens connaissaient finalement : http://classic-auto.fr/4-anneaux-audi/


Elfe 22/04/2010 23:40



Article interressant qui complète le mien et très beau site, félicitations Geoffroy.



fragor 27/01/2010 20:53


Cette saga est vraiment impressionnante.


Elfe 27/01/2010 22:29


C'est vrai, digne d'un film.


american heroe 26/01/2010 19:24


alors ça c'est excellent, je n'avais pas du tout fait le rapprochement, beau blog, que je découvre via le forum !


Elfe 27/01/2010 00:08


Merci pour la visite et l'appréciation, cela m'encourage à continuer.


Jérémy STORM 23/01/2010 12:21


J'apprends tjrs un tas de trucs sur ton blog !!
Même si je ne suis particulièrement friand des marques de voitures, il faut avouer que la saga familiale AUDI est intéressante.
à +


Elfe 24/01/2010 18:32


Merci Jeremy, ton commentaire m'encourage vraiment à continuer. Je vais essayer de diversifier les marques. Merci encore pour ta visite.
Elfe